Les secrets du montage pour la pêche au vif du brochet

Date:

La pêche au vif est une technique très appréciée des amateurs de pêche aux prédateurs comme le brochet. Il est essentiel de maîtriser les différentes techniques de montage pour optimiser vos chances de succès et éviter de blesser inutilement les poissons. Dans cet article, nous vous révélons les étapes clés pour réaliser un montage efficace pour la pêche au vif du brochet.

Le matériel nécessaire pour un montage réussi

Avant toute chose, il convient de rassembler le matériel indispensable à la réalisation d’un bon montage pour la pêche au vif du brochet. Voici la liste des éléments dont vous aurez besoin :

  • Une canne à pêche adaptée à la pêche aux carnassiers
  • Un moulinet garni de fil résistant (au moins 25/100)
  • Des émerillons à agrafe
  • Des hameçons simples ou triples, selon votre préférence
  • Des plombs (olives, grappins, etc.)
  • Des perles
  • Des flotteurs (bouchon coulissant, détecteur de touche)
  • Un seau avec de l’eau et un aérateur pour maintenir vos vifs en bonne condition

Les étapes pour monter et équiper votre ligne

1. Monter le flotteur et l’émerillon

Après avoir choisi un flotteur adapté à la profondeur de pêche, enfilez-le sur le fil de votre moulinet, suivi d’une perle (pour éviter que le flotteur n’abîme le noeud). Tirez une boucle de fil et fixez ensuite un émerillon à agrafe à cette boucle en réalisant un noeud solide.

2. Fixer le plomb

Selon le type de fond où vous souhaitez pêcher, choisissez un plomb adapté pour maintenir votre vif près du fond. Un plomb grappin est particulièrement recommandé si vous pêchez dans des zones avec beaucoup de troncs d’arbres ou d’obstacles.

3. Installer les hameçons

Choisissez des hameçons simples ou triples, en fonction de vos préférences et de la législation en vigueur dans votre région. Il est recommandé de privilégier des hameçons circulaires pour réduire le risque de blessure du brochet lors du ferrage. Installez un premier hameçon à environ 30 à 40 cm du fond et un second, plus petit, à environ 10 cm du premier. Vous pouvez utiliser un montage en potence, avec un hameçon simple monté sur un bas de ligne court relié à l’émerillon par une agrafe.

4. Choisir et accrocher le vif

Les gardons et les ablettes sont des vifs particulièrement appréciés des brochets, mais d’autres poissons peuvent également être utilisés. La taille du vif doit être adaptée à celle du brochet que vous souhaitez capturer. Accrochez votre vif en passant les hameçons toujours dans le sens opposé au courant, de manière à maintenir le poisson droit lorsqu’il est tracté par la ligne :

  • Pour un montage avec deux hameçons simples : passez le premier hameçon sous la dorsale (siège) du vif et le second entre les pectorales et l’opercule.
  • Pour un montage avec un hameçon triple : engagez un premier ardillon sous la nageoire dorsale, un second juste derrière les opercules, et le dernier près de la tête du vif.

Astuces pour réussir votre pêche au vif du brochet

1. Choisir le bon poste de pêche

N’hésitez pas à prospecter des zones peu accessibles ou éloignées, car elles sont souvent moins fréquentées par les autres pêcheurs et abritent davantage de brochets. Cherchez notamment des zones riches en végétation aquatique, où les brochets se cachent pour surprendre leurs proies.

2. Éviter de trop solliciter les vifs

Trop solliciter vos vifs peut entraîner leur mort et une diminution de votre succès à la pêche, car un vif en bonne santé est plus attractif pour les brochets. Il est donc préférable de minimiser le transport et la manipulation des vifs, et d’éviter de trop les stimuler lorsqu’ils sont dans le seau.

3. Adapter votre technique de pêche aux conditions

En fonction du temps et de la saison (température de l’eau, présence de courant, etc.), les brochets peuvent modifier leur comportement. Il est donc important de rester attentif à ces changements et d’en tenir compte pour adapter vos techniques de montage et de pêche.

4. Privilégier la sécurité et le respect des poissons

Lorsque vous manipulez les poissons, prenez soin d’utiliser une épuisette et de mouiller vos mains pour éviter d’endommager leur muqueuse protectrice. Utilisez également des hameçons sans ardillon ou à ardillons écrasés pour faciliter le décrochage sans blesser inutilement les poisons. Enfin, pensez à remettre à l’eau rapidement les brochets que vous ne souhaitez pas conserver, afin de maximiser leurs chances de survie.

Avec ces conseils pratiques et les étapes clés d’un bon montage pour la pêche au vif du brochet, il ne vous reste plus qu’à mettre en pratique ces enseignements sur le terrain pour profiter pleinement de cette passionnante technique de pêche aux carnassiers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

A lire aussi

Comment choisir le meilleur leurre pour la pêche au brochet ?

La pêche au brochet est l'une des formes de pêche sportive les plus passionnantes et gratifiantes. Choisir le...